D’une école du spectateur à la découverte de langages

Par la participation active, par l’incitation à la fréquentation des programmations, par les interactions partenariales, le secteur offre un large éventail d’actions.

Chaque atelier est pris en charge par ses participants pour la logistique, la communication, l’organisation, en collaboration avec le personnel permanent du SUC.

Les ateliers sont ouverts à tous les niveaux d’expérience, débutants compris (étudiants, personnels universitaires et extérieurs).

L’initiation aux techniques de prises de vues, à l’éducation à l’image et aux médias à l’écriture d’un court scénario, d’un story board, à la direction d’acteurs ou au montage et aux formes d’expérimentation des images en mouvement sur logiciels professionnels constituent, à des degrés différents, ce qui irrigue chaque atelier selon sa spécialité (fiction, clip vidéo, animation-stop-motion, documentaire, art vidéo, vidéocollectif).

Certains thèmes traités dans les projets filmiques sont liés à d’autres secteurs du SUC et à des manifestations dans la Cité (expositions et festivals).

Tous les ateliers de réalisation sont en lien avec des thématiques transversales (des universités ou de partenaires extérieurs) et le concours du film court organisé par le CROUS (pour 2017-2018 : Nuit blanche). L’ensemble des ateliers vise l’acquisition de compétences techniques exigeantes et créatives. Il est recommandé aux participants de fréquenter régulièrement les salles de cinéma, d’assister aux séances organisées par Cinéfac et aux festivals de cinéma locaux (Traces de vies, Court-métrage, VIDEOFORMES). Tous les films réalisés font l’objet d’une sélection en vue de la soirée de projection « Jeunes réalisateurs », co-organisée avec les étudiants de chaque atelier. Les films des années précédentes sont en ligne sur Youtube (Service Université Culture - Clermont-Ferrand).

Le récent équipement numérique de l’amphithéâtre Agnès Varda (inauguré en sa présence en février 2016) permet une meilleure diffusion de la culture cinématographique et de l’éducation à l’image. Il participe d’une dynamique culturelle territoriale à laquelle prend part l’université aux côtés des collectivités et des partenaires socio-économiques, il accueille des projections des festivals et des actions ponctuelles concertées.