Orchestre universitaire

Encadré par

Jean-Louis Jam, fondateur et chef d’orchestre de l’Orchestre universitaire

Où ? Quand ?

Jeudis à 20h30
+ un week-end par mois (samedi : 19h-23h, dimanche : 9h-12h)


Amphi Agnès Varda
UFR Lettres, Culture et Sciences Humaines
29, bd Gergovia
Clermont-Ferrand

S’inscrire

Directement
auprès du chef d’orchestre
lors d’une répétition
en début d’année
universitaire.

Premier rendez-vous

le 7 septembre
à la salle Georges Guillot
Résidence universitaire Lebon
28, bd Côte Blatin
Clermont-Ferrand

L’Orchestre Universitaire a un unique but : une pratique orchestrale exigeante et ouverte à tous.

Il s’agit d’aborder les grandes œuvres du répertoire avec l’ambition d’atteindre collectivement le plus haut niveau de qualité musicale possible.

Pas de sélection pour intégrer l’Orchestre Universitaire.

Le recrutement repose sur le volontariat, l’engagement, la solidarité et le travail.

La seule règle est celle de l’assiduité aux répétitions hebdomadaires (jeudi) et mensuelles (week-end) à laquelle s’ajoute un travail personnel.

Au cours de chaque trimestre de l’année universitaire, le Directeur Musical, fort de son expérience pédagogique qui repose sur une carrière de professeur des Universités en Musicologie, plus de cinquante années de direction de l’Orchestre Universitaire et de diverses prestations nationales et internationales (voir biographie), vous propose de participer à la réalisation d’un programme qui donnera lieu à trois concerts dont le dernier est donné à Clermont-Ferrand.

Jean-Louis Jam

Il a fondé l’Orchestre universitaire en 1965 avec son ami Georges Guillot.
Il dirige depuis cet ensemble à la tête duquel il a donné plus de 300 concerts et interprété près de 400 œuvres du répertoire, mais aussi des créations.
C’est ainsi que, dans le domaine du théâtre lyrique, il a conduit les créations modernes de La Fedelta Premiata de Joseph Haydn, de Undine de E.T.A. Hoffmann et de La Mort d’Adam de Jean-François Lesueur, mais aussi diverses productions dont un Don Giovanni qui fut salué unanimement par la critique nationale.
Invité à maintes reprises à diriger d’autres orchestres universitaires comme ce fut le cas à Norman (USA) ou à Regensburg (Allemagne), Jean-Louis Jam a aussi travaillé avec de grandes formations professionnelles comme l’Orchestre national de Pologne-Katowice et l’Orchestre Philharmonique de Dresde ainsi qu’avec des solistes internationaux (Marie-Claire Alain, Maurice André, Thierry Caens, Patrick Gallois, Anna-Maria Miranda, Michel Laplénie, Lily Laskine, Raphaël Oleg, Régis Pasquier, Guy Touvron, Michel Verschaeve, Claude Villevieille, Dominique Visse...).
Il a été plusieurs fois appelé à diriger dans le cadre du Festival de La Chaise-Dieu.