Nous sommes tous des réfugiés du capitalisme

Encadré par

Nadège Prugnard, auteure, metteuse en scène et comédienne (Compagnie Magma Performing Théâtre)

Où ? Quand ?

7 samedis
de 14h à 20h

27 janvier
3, 17, 24, 28 mars
et dimanche 29 mars


Amphi Agnès Varda
UFR Lettres, Culture et Sciences Humaines
29, bd Gergovia
Clermont-Ferrand

Atelier de recherche artistique et théâtrale autour de la question des exilé(e)s, de la tragédie que vivent actuellement les migrants en provenance de Syrie, d’Iran, d’Irak, d’Erythrée, d’Afghanistan, du Soudan etc… à cause de la guerre, de la recrudescence des combats, des dictatures sanguinaires dans leurs pays et du « déni d’humanité » qui persiste en Europe quant à l’accueil de cette jeunesse au bord du monde…

Comment s’emparer de cela, pour que ça fasse écho jusqu’à l’intérieur de nous-mêmes, qu’on se sente touchés comme si nous étions dans cette situation de devoir fuir l’innommable, pour se retrouver projeter sur des murs d’incompréhension et d’hostilité.

À partir de discussions, de lectures de témoignages de migrants récoltés notamment dans la Jungle de Calais, d’écritures « No Border », d’improvisations autour de la question de la migration mais aussi de nos propres migrations intimes, il s’agit d’inventer ensemble, un moment artistique qui interroge les moteurs de la violence d’aujourd’hui, et l’état de notre démocratie, mais aussi de la rage de vivre, la solidarité, l’utopie nomade, et l’espoir inconditionnel qui anime la traversée des migrant(e)s… il est impératif que le théâtre d’aujourd’hui affirme « sa participation politique » au monde.