Rêves de science #5 Histoires d’herbiers

A noter

Une visite accompagnée par les auteurs aura lieu le lundi 8 avril à 16h30.

Dans le cadre des Journées des Arts et de la Culture dans l’Enseignement Supérieur (JACES 2019)

DISPOSITIF MULTIMEDIA (VIDEO MAPPING SUR CARNETS)
.

Histoires d’herbiers est le troisième volet d’un projet artistique avec les Herbiers Universitaires de Clermont-Ferrand, notamment autour de la collection issue des voyages d’Auguste de Saint-Hilaire.

L’installation vidéo est réalisée par des étudiants de l’atelier Art vidéo encadré par Anne-Sophie Emard, artiste vidéaste, Evelyne Ducrot, responsable du secteur Arts - sciences - technique - société et Michel Durot, régisseur.

Elle montre une collection de récits fictifs qui s’articulent autour de planches d’herbiers choisies pour leurs propriétés toxiques ou oniriques.

Sur un livre ouvert apparaissent textes et images qui nourrissent tout un imaginaire autour d’une plante qu’on abreuve d’images pour l’extraire de son état figée de dessiccation. Un mur d’images, collection numérique complète et finalise l’installation.

En partenariat avec le service UNIVEGE, Herbiers Universitaires de Clermont-Ferrand sous la direction de Gilles Thébaud, Docteur en écologie végétale et directeur et de la Mission de la Diffusion de la culture scientifique et la Cellule de Diffusion de la Culture Scientifique Technique et Industrielle, Bettina Aboad et Camille Rivière.

Avec l’aide de la Région Auvergne Rhône Alpes et de la Ville de Clermont-Ferrand.

Visites du lundi au vendredi de 9h à 17h30.

Rêves de science #8 - Le couloir étoilé de Jacques Blamont

Installation multimédia réalisée par Martial Clavier, Baptiste Lorient, Ludivine Mussard, Lucas Piedfer, étudiants en 2ème année du cycle ingénieur à SIGMA-Clermont.

Dans le cadre du parcours « innovation et créativité », les étudiants ont choisi de mettre en avant la vie et les travaux du scientifique Jacques Blamont, astrophysicien français et professeur émérite à l’université Paris VI, au travers d’une installation artistique utilisant le medium vidéo.

Jacques Blamont, né en 1926, a effectué de nombreuses recherches en astrophysique et reçu plusieurs prix, honneurs et décorations pour ses travaux, et ce dans plusieurs pays du monde (France, Inde, Etats-Unis, Russie...). Il a réalisé de brillantes découvertes pour la science, par exemple la découverte des vents interstellaires, mais reste malgré tout très peu connu du grand public.
Une des singularités de cet homme brillant est qu’il est aussi artiste peintre. Cet aspect de sa vie rejoint la volonté de mettre en lien le monde des sciences et celui des arts dans la création que propose les étudiants.

Jacques Blamont vit en région parisienne. Les étudiants ont décidé de le rencontrer et de mettre en scène tous les aspects de l’organisation de cette rencontre et de ce qui en découle : recherches, enquête, entretiens, coupure de presse sur ses travaux, livre, photo, archives, captation d’un entretien, etc.

Le témoignage formel de cette enquête et de cette rencontre sur Jacques Blamont prend la forme d’une installation multimédia et se matérialise sous la forme d’un couloir bordé d’étagères sur lesquelles toutes les traces visibles de leur aventure est mise en scène.

Entrée gratuite

Ouvert du lundi au vendredi de 11h à 18h.
vernissage le mardi 19 mars à 16h30.

Hop’Art

Le Service Université Culture (SUC) et le Service de Santé Universitaire (SSU) présentent une exposition des dessins réalisés dans le cadre de l’atelier Hop’Art.

Cet atelier est la mise en œuvre d’actions culturelles en direction de jeunes gens hospitalisés au CMPA - Centre Médico-Psychologique du CHU de Clermont-Ferrand. Il s’agit d’une action conçue en 2008 par le SSU et le SUC, proposée à l’Unité Pass’aje, avec laquelle s’est nouée depuis cette époque une grande complicité.

L’originalité du projet consiste à faire programmer et organiser chaque séance par les étudiants de l’atelier. Ils sont inscrits pour la plupart dans des cursus des Métiers de la culture, d’Histoire des arts, du domaine médical, du domaine social, croisant leurs compétences dans ce projet commun.

Les étudiants de l’atelier choisissent des films auprès du festival du film documentaire Traces de Vies et animent les débats sur ces films. Après ces moments d’échanges, un thème de séance émerge et est traité plastiquement en dessins, collages, modelages... par l’ensemble du groupe, constitué des patients, de Laurent Delaire plasticien, et des étudiants, qui sont à la fois organisateurs et participants, assistants techniques et coordonnateurs.