BIODIVERS’ART

Habitats pour faune / bestiaire imaginaire

Biodivers’Art est un projet porté par Boris Fumanal de l’UFR Sciences et techniques, Evelyne Ducrot du Service Université Culture, Frédérique Bonnemoy du service développement durable, Lionel Balard de l’ESPE Clermont Auvergne et Caroline Lardy de l’UFR Lettres, Culture et Sciences Humaines – Métiers culture, Jean-Louis Coutarel de l’ENSA de Clermont-Ferrand et l’ADNA.

Ce projet multidisciplinaire réuni les disciplines de la biologie, l’architecture et la culture ainsi que des enseignants-chercheurs, des personnels universitaires et des étudiants. Il se décompose en trois réalisations : une ruche monumentale visitable (2019), une représentation des ruches à travers le temps et l’espace (2018) et des « bornes » à insectes (2017).

La première phase du projet porte sur la réalisation et l’implantation définitive sur le Campus des Cézeaux des « bornes » à insectes. Elles sont réalisées sous la direction de l’artiste Anne Roche par un groupe d’étudiants de l’atelier Volume, Espace et Environnement du SUC (année 2016-2017).
Ces « bornes » à insectes sont à la fois des œuvres d’art signalétiques conduisant le visiteur du centre du Campus aux 2 autres réalisations du projet autour de la ruche et des hôtels ​à insectes accueillant la biodiversité du campus. _ Ces œuvres remarquables se font les porte-voix de la biodiversité dite « banale » et de ses enjeux.

Les apprentis artistes de l’atelier Volume, Espace et Environnement viennent des formations lettres/art et biologie.
Une dizaine d’étudiants invente donc une sculpture selon le cahier des charges suivant : résistance et durabilité dans le temps, esthétique, capacité à accueillir des insectes et faisabilité technique compte-tenu de la capacité de l’atelier. Les contraintes et les matériaux nécessaires ont également été listés.
Les idées fusent, la créativité a répondu à l’appel. Il y a des œufs géants, des mobiles sonores, des nymphes hybrides, des chaises entomomorphes…
Anne Roche enseigne aux étudiants plusieurs techniques, en particulier le moulage sur plâtre et béton, le modelage d’argile, le torchis, la filasse, la modelé de grillage ou de fil de fer, et défend l’utilisation de matériaux naturels et de récupération.

Actuellement les « bornes » à insectes sont exposées sur le Campus des Cézeaux, au nord de la place Vazarely.

Informations complémentaires sur les œuvres sur : http://adna-asso.fr/biodiversart-cultive-biodiversite/

Vidéos réalisées dans le cadre de l’atelier Création documentaire.